© © Giulio Groebert

Barrage d'Esch-sur-Sûre

Où? L-9650 Esch-sur-Sûre

L'impressionnant barrage d'Esch-sur-Sûre a été construit de 1955 à 1958 et s'intègre harmonieusement dans la nature. Sa construction en forme d'arc en fait un spot photo très apprécié des photographes et des passionnés de la nature.

Le barrage d'Esch-sur-Sûre : Une merveille d'innovation et d'utilité

Découvrez le barrage d'Esch-sur-Sûre, chef-d'œuvre d'ingénierie et d'innovation, dont la conception en arc de cercle et la structure en béton façonnent le paysage de l'Éislek depuis 1955.

La genèse du barrage d'Esch-sur-Sûre remonte au 30 juillet 1955, date à laquelle le ministre des Travaux publics, M. Bodson, a cérémonieusement donné le premier coup de pioche. Ce projet monumental, guidé par les plans visionnaires de l'ingénieur français André Coyne, a non seulement révolutionné l'ingénierie des barrages de l'époque, mais reste un exemple de conception innovante et de fonctionnalité.

Ingéniosité structurelle

Le génie architectural du barrage réside dans la conception de son arche courbe, une approche pionnière dans les années 1950. Cette merveille architecturale s'étend sur 48,00 mètres de long, avec une largeur de 4,00 mètres au pied et de 1,50 mètre sous la chaussée. La route a une largeur de 8,50 mètres, y compris les trottoirs. Ce barrage se distingue par l'utilisation du béton avec un minimum d'armatures métalliques, ce qui témoigne de la fiabilité de l'ingénierie de l'époque.

Réservoir d'eau et capacité

La fonction première du barrage d'Esch-sur-Sûre est la gestion de l'eau. La capacité totale de la retenue est de 62 millions de m³, avec une capacité effective de 53 millions de m³. Cette retenue joue un rôle essentiel dans la prévention des inondations dans le village de Bavigne, en maintenant un équilibre délicat avec un niveau d'eau maximal de 321,00 mètres (niveau de référence à la mer). La conception du barrage permet une prise d'eau contrôlée à 277,50 mètres, ce qui garantit à la fois la fonctionnalité et la sécurité.

Production d'énergie hydroélectrique

L'importance du barrage va au-delà de la gestion de l'eau, puisqu'il sert de centrale électrique pour la production d'électricité. Opérationnelle depuis le 15 février 1960, la centrale d'Esch-sur-Sûre exploite la force de l'eau grâce à deux turbines principales situées à la base du barrage et à des turbines supplémentaires situées en aval. Le barrage contribue au réseau énergétique luxembourgeois en fournissant une production nette d'électricité substantielle de 10,0 GWk.

Double rôle : Production d'eau potable

Dans un double rôle, le barrage d'Esch-sur-Sûre contribue également de manière significative à l'approvisionnement en eau potable du Luxembourg. A la fin des années 60, la construction des installations de la SEBES s'est achevée, ajoutant la production d'eau potable aux activités du barrage. Aujourd'hui, la SEBES, opérateur de la production d'eau, couvre environ 70 % des besoins en eau potable du pays. Le système de captage méticuleux, mis en place lors de la vidange du lac en 1993, garantit une qualité d'eau irréprochable.

Un plan d'eau étendu

La transformation de la vallée de la Sûre en 1959 a marqué la création d'un vaste réservoir, couvrant environ 400 hectares et s'étendant sur 16 kilomètres. Ce vaste plan d'eau a submergé quatre maisons et fermes, modifiant le paysage, mais contribuant finalement à la gestion de l'eau et à la durabilité énergétique de la région.

En conclusion, le barrage d'Esch-sur-Sûre n'est pas seulement une prouesse technique, mais aussi un centre polyvalent qui influence la production d'énergie, la gestion de l'eau et la durabilité globale du Luxembourg. Son héritage durable continue de façonner l'infrastructure et la gestion environnementale de la nation.

Heures d'ouverture

Contact

Adresse: Staumauer Esch-sur-Sûre
L-9650 Esch-sur-Sûre
Afficher sur la carte

Autres curiosités

© Visit Éislek
Bunker Kaundorf
Ce bunker datant de la Seconde Guerre mondiale, dans lequel des réfractaires se sont cachés jusqu'à la libération, est accessible par une randonnée d'environ 1 km. Après cette promenade et en plus de pouvoir découvrir le bunker, les randonneurs seront récompensés par une vue impressionnante sur le lac de la Haute-Sûre.
en savoir plus
© Tourist Center Clervaux
L’abbaye bénédictine Saint-Maurice
Avec des siècles d'histoire et une architecture majestueuse, l'abbaye bénédictine de Clervaux invite à se plonger dans le passé. Un lieu plein de charme et de signification qui ouvre ses portes aux visiteurs à l'occasion de la messe matinale quotidienne.
en savoir plus
© Visit Éislek
Moulin de Kalborn
Le moulin de Kalborn, vieux de plus de 200 ans, s'est transformé en centre de protection de la nature. On y élève des moules perlières et des moules de rivière menacées. Des panneaux d'information devant le moulin montrent comment les jardins peuvent offrir un habitat aux animaux sauvages et aux insectes.
en savoir plus
Chapelle de Saint Marc
La chapelle Saint-Marc à Longsdorf attire en tant que lieu de pèlerinage populaire, surtout le 25 avril, jour de la fête du saint patron. Avec sa construction à deux nefs, ses peintures géométriques et son autel baroque, la chapelle vaut assurément le détour.
en savoir plus
Église Sainte-Croix Lieler
L'église catholique romaine Sainte-Croix de Lieler se distingue par une tour de chœur gothique du 14e siècle, accompagnée de fresques du 16e siècle.
en savoir plus
© Visit Éislek
Deiwelselter
Ce monument remarquable, autrefois un lieu de sépulture, est un symbole de la ville de Diekirch. Ceux qui s'y rendent à pied sont récompensés par une vue imprenable sur la localité et ses environs verdoyants.
en savoir plus
© Musée de l'Ardoise
gratuit
Avec la LuxembourgCard
Musée de l’Ardoise
Découvrez le monde fascinant du sous-sol au Musée de l'ardoise de Haut-Martelange ! Découvrez l'histoire et les techniques d'extraction de l'ardoise et plongez dans la nouvelle et fascinante galerie de visite "Johanna". Revivez le quotidien des ardoisiers !
en savoir plus
Përmeshaff – Ruines de l’ancienne ferme
Le Përmeshaff, une ancienne ferme historique situé près de Kaundorf, remonte à l'année 1195. Au fil des siècles, il est devenu un centre religieux qui attirait les pèlerins avec sa chapelle et ses sources bienfaisantes. Malgré un incendie dévastateur en 1936, les récentes fouilles archéologiques ont mis au jour de nombreuses traces de sa riche histoire et souligné l'importance du Përmeshaff en tant qu'emblème culturel.
en savoir plus
Chapelle Saint-Michel
Surplombant Oberschlinder, la chapelle Saint-Michel est entourée de forêt et accessible par des sentiers de randonnée.
en savoir plus