© Visit Éislek

L’ancien parc à gibier de Clervaux

L’histoire du parc à gibier de Clervaux remonte au XVIIe siècle et possède des liens étroits avec la noblesse locale. Aujourd'hui, un sentier de randonnée guide les visiteurs à travers ce lieu historique, offrant des détails sur la culture de la chasse et les riches traditions de la région.

Le parc à gibier de Clervaux a des racines anciennes remontant au XVIIe siècle et est étroitement lié à l'histoire des comtes de Lannoy. Initialement établi dans le contexte des parcs à gibier médiévaux, il est apparu pour la première fois sur les cartes topographiques du comte Joseph de Ferraris en 1771-1778.

Ce site, d'une vingtaine d'hectares, était une réserve cynégétique intégrée au château féodal de Clervaux, dont les origines remontent au XIIe siècle. Les comtes de Lannoy, impliqués dans les affaires politiques et religieuses de la Cour de Bruxelles, ont marqué ce lieu de leur empreinte. La chapelle de Notre-Dame de Lorette, construite au XVIIe siècle et reconstruite en 1762, témoigne de leur engagement religieux.

À l’époque, les contours du parc étaient délimités par des percées linéaires caractéristiques, organisant le terrain de manière géométrique. Il comprenait des espaces boisés, des clairières et des zones propices à la chasse, reflétant les caractéristiques typiques des parcs à gibier de l'époque.

Au XIXe siècle, le parc subit des transformations importantes après des troubles révolutionnaires en 1798. À la fin du XIXe siècle, Adrien-Florent de Berlaymont a repris la propriété et entrepris des travaux majeurs, marquant la transition vers une ère différente pour le parc. Les percées linéaires caractéristiques ont été comblées, et le parc à gibier a été transformé pour accueillir des écuries et une villa dans le style éclectique de l'époque. Ces changements ont marqué la transition du parc vers une fonction plus diversifiée, au-delà de sa vocation cynégétique initiale. Ces évolutions ont contribué à façonner le caractère actuel du parc.

Un épisode singulier relie le parc à gibier de Clervaux à l'histoire de Fontainebleau. Vers 1800, un troupeau de daims peuplait le parc, et une anecdote locale suggère que quelques-uns de ces daims furent offerts en cadeau à Napoléon. Selon la tradition, ces daims auraient été transportés à Fontainebleau pour repeupler le parc dévasté par les troubles révolutionnaires. Des chèvres les auraient accompagnés pour assurer l'allaitement des petits pendant le voyage. Cette anecdote témoigne des échanges entre les propriétaires du parc et les cercles impériaux de l'époque.

Le XXe siècle marqua le départ de la famille Berlaymont en 1927/28, laissant le château à l'abandon.

Aujourd'hui, le parc à gibier de Clervaux, malgré sa transformation, demeure un site historique. Un sentier de randonnée d'environ 3 km, parcourant les lieux importants, offre aux visiteurs un voyage dans le temps. Des bornes QR code et des stations audio ponctuent le parcours, partageant des anecdotes et des informations sur la culture de la chasse et l'histoire riche de la région. Ce sentier, conçu pour mettre en lumière le passé du parc à gibier, offre une expérience immersive pour tous les amateurs d'histoire et de nature.

Heures d'ouverture

Toutes les photos
Veillez à activer les cookies au cas où vous ne verriez pas ce contenu.

Contact

Adresse: Der ehemalige Wildpark von Clervaux
L-9708 Clervaux
Afficher sur la carte
Planifier l’itinéraire

Autres curiosités

© Naturpark Our
Ancienne carrière d'État de Merkholtz
Ancienne carrière d'État de Merkholtz
en savoir plus
© Visit Éislek
Site des Trois Frontières
Dans le parc du Monument de l’Europe, de grands blocs de pierre symbolisent les 6 membres fondateurs de l’Europe unie.
en savoir plus
© Visit Éislek
Plate-forme panoramique Belvédère Burfelt
Niché à quelques encablures de la frontière belge, le Belvédère de Burfelt est un témoignage captivant de la transformation d'une vallée autrefois parsemée de maisons en une merveille panoramique. Érigée en 2016, cette plateforme, située à 70 mètres au-dessus du lac de la Haute-Sûre, invite les visiteurs à s'immerger dans l'étreinte de la nature.
en savoir plus
© Visit Éislek
Deiwelselter
Ce monument remarquable, autrefois un lieu de sépulture, est un symbole de la ville de Diekirch. Ceux qui s'y rendent à pied sont récompensés par une vue imprenable sur la localité et ses environs verdoyants.
en savoir plus
Doigt de Dieu
Découvrez l'époustouflant « Doigt de Dieu » le long de sentiers de randonnée bien connus comme l’Escapardenne Lee Trail et l’Éislek Pad Hoscheid, qui offre une vue magnifique depuis son perchoir au-dessus de Dirbach.
en savoir plus
© Visit Éislek
Cercle solaire de Kiischpelt
Le cercle solaire du Kiischpelt se trouve à l’est d’Enscherange, exactement à 50° N et à 6° E. C’est le seul point d’intersection d’un méridien de longitude et d’une parallèle de latitude au Grand-Duché du Luxembourg. La randonnée du soleil mène au cercle solaire.
en savoir plus
© Visit Éislek
Carrière de pierres "Schoofsbësch"
Le "Schoofsbësch", une ancienne carrière, constitue le cœur d'une réserve naturelle. Plusieurs tables de pique-nique, des bancs ainsi qu'une aire de barbecue y sont disponibles.
en savoir plus
© Visit Éislek
Point de vue Victor Hugo
Le belvédère Victor Hugo offre une vue imprenable sur les méandres de la rivière Our et les collines verdoyantes. L'inspiration artistique de Victor Hugo, marquée par soixante illustrations, s'harmonise avec la palette de la nature, invitant les visiteurs à s'attarder, à pique-niquer et à apprécier la beauté intemporelle.
en savoir plus
© Visit Éislek
Béibert
Non loin de Diekirch se trouve, dans un cadre idyllique, le "Béibert", un petit lac. La table de pique-nique juste à côté invite à s'y attarder.
en savoir plus